L’ÉLIXIR DU SUÉDOIS, SECRET ANCESTRAL DE LONGÉVITÉ

Mis à jour : 14 déc. 2017

un rappel sur l élixir du suédois


Histoire et découverte


La recette actuelle de l'Élixir du Suédois a été formulée par le Dr Paracelsus, médecin suisse du XVIème siècle. A cette époque, l'Élixir du Suédois était connu sous l'appellation « élixir de longue vie ». La chimie moderne supplantant pour un temps l'emploi des herbes médicinales, l'Élixir du Suédois fut peu à peu oublié. Deux siècles plus tard, le Dr Samst, célèbre médecin naturaliste suédois, redécouvrit la formulation de l'Élixir du Suédois par des traditions familiales. Il écrivit un manuscrit dans lequel il référença 46 troubles de la santé pour lesquels l'Élixir du Suédois apporterait une solution. L'Élixir du Suédois fut popularisé en Europe dans les années 1970 par l'herboriste autrichienne de renom Maria Treben qui le présenta comme une panacée. Ainsi, son emploi est préconisé en tant que remède préventif et curatif dans une multitude de troubles de la santé. Ses effets bénéfiques sur la santé peuvent être résumés en trois actions majeures : action digestive, dépurative et tonique.

Principes actifs majeurs A. Les Herbes Aloès : anthracénosides - Rhubarbe : dérivés hydroxyanthracéniques - Angélique : huile essentielle - Séné : hétérosides hydroxyanthracéniques - Véronique : hétérosides iridoïques, flavonoïdes - Zédoaire : oléorésine - Frêne : D-mannitol - Myrrhe : hétérosides triterpéniques, flavonoïdes - Safran : huile essentielle, caroténoïdes B. La Thériaque Vénitienne Acore : huile essentielle, dérivés phénylpropranique - Cannelle : huile essentielle, tanins - Réglisse : saponosides triterpéniques - Gentiane : hétérosides d'iridoïdes, xanthones - Fenouil : huile essentielle - Valériane : huile essentielle, iridoïdes, acides sesquiterpéniques - Anis Vert : huile essentielle - Gingembre : huile essentielle, oléorésine - Citronnier : huile essentielle, flavonoïdes - Quinquina : alcaloïdes, tanins

COPIE DU VIEUX MANUSCRIT (Liste des pouvoirs curatifs des Herbes du Suédois)

1 Si tu en respires souvent, que tu t’en tamponnes la base du crâne, que tu t’en fasses une compresse sur la tête, tu éloignes douleurs et vertiges, et renforces la mémoire et le cerveau.

2 Elle (la liqueur) aide contre la vue trouble, combat les rougeurs et toutes douleurs, même quand le yeux sont irrités, troubles et la vue floue. Elle repousse la cataracte et le trachome, si, en temps utile on en mouille le coin des yeux ou qu’on en mette une compresse sur les yeux fermés.

3 La petite vérole (variole), les éruptions de tous genres, même les crotes dans le nez et n’importe ou sur le corps, sont guéries si on les tamponne souvent et abondamment.

4 Le mal de dents se guérit en prenant dans la bouche une cuillère soupe pleine de liqueur, avec peu d’eau. On l’y garde un certain temps ou on en mouille la dent douloureuse avec un petit chiffon. La douleur s’apaise et l’infection s’en va.

5 Les aphtes et les autres affections de la langue, seront souvent tamponnes et alors la guérison viendra vite.

6 Quand la gorge est enflamme ou irrite, de telle sorte qu’on avale difficilement la boisson et la nourriture, prends-en, matin, midi, et soir. Fais-la descendre et cela calmera l’inflammation et guérira la gorge.

7 Si tu as des crampes d’estomac, dès la crise, bois-en une cuillère soupe.

8 Les coliques, tu les feras passer en prenant lentement trois cuillères soupe. Tu sentiras bientôt le mieux-être.

9 Elle supprime les ballonnements, refroidit le foie, dissipe les maux d’estomac et des intestins, et guérit la constipation.

10 C’est un remède excellent pour l’estomac qui digère mal et qui ne garde pas les aliments.

11 Les douleurs de la vésicule biliaire sont guéries si tu en prends le matin et le soir, une cuillère soupe, tout le matin, et le soir, tu feras aussi une compresse la nuit sur le foie.

12 L’hydropisie sera combattue par une cuillère soupe matin et soir dans un peu de vin blanc.

13 Les sifflements et les douleurs d’oreilles s’en vont si tu mets un tampon imbibé dans le conduit. Tu feras de même si tu as perdu l’ouïe.

14 Quand une femme est en couches, donne-lui trois jours de suite une cuillère soupe dans du vin rouge, puis une demi-heure après, fais-la promener. Après, elle pourra prendre son petit déjeuner, toutefois sans lait (la liqueur ne doit pas être prise après du lait).

15 Les quinze derniers jours de la grossesse, matin et soir, boire une cuillère de soupe aide l’accouchement. Pour faciliter la sortie , une cuillère à café toutes les deux heures jusqu’a ce que les délivres sortent sans douleurs.

16 A la monte du lait si l’inflammation s’installe, elle sera vite teinte par des compresses humides.

17 Elle extirpe la petite vérole (variole) des enfants. Quand les cloques commencent à sécher, les tamponner avec la liqueur et il n’y aura pas de cicatrice.

18 Elle expulse les vers, même les vers solitaires, des enfants et des adultes. Il faut seulement adapter la dose selon l’âge des enfants. Une compresse imbibe doit être maintenue sur le nombril par une bande et ré humectée si nécessaire.

19 Les malaises de la jaunisse sont bientôt chassés si tu en prends trois cuillères soupe par jour et si tu t’en fais des compresses sur le foie.

20 Elle guérit les hémorroïdes, soigne les reins, expulse sans autre cure les humeurs hypochondres du corps, chasse la mélancolie et la dépression, excite l’appétit et facilite la digestion.

21 Elle guérit les hémorroïdes, surtout si on les tamponne dés le début et si on boit de la liqueur le soir avant de dormir. A l’extérieur, mettre un petit tampon imbibé. Il fera couler le sang superflu et empêchera la brûlure.

22 Si ton prochain est sans connaissance ouvre-lui la bouche, si nécessaire, et mets-y une cuillère à soupe de liqueur. Le malade reviendra bientôt lui.

23 Ce médicament dissipe la douleur des crampes si tu le bois et elles disparaissent avec le temps.

24 Contre la phtisie en prendre à jeun et poursuivre la cure pendant six semaines.

25 Quand une femme n’a pas ses règles ou qu’elle les a trop abondantes, elle prendra de la liqueur trois jours de suite et recommencera 20 fois cela. Cela diminuera l’excédent ou remédiera aux insuffisances.

26 Ce médicament guérit aussi les pertes blanches.

27 Si quelqu’un est atteint du haut mal (épilepsie), il faut lui en faire boire sur le champ. Le malade devra absolument continuer en prendre, car la liqueur renforce les nerfs issu, ainsi que le corps et elle éloigne toutes les maladies.

28 La liqueur guérit les paralysies, carte les étourdissements et les malaises.

29 Elle soigne aussi la petite vérole (variole) et l ’érésipèle.

30 Qui a de la fièvre brûlante ou froide et qui est en grande faiblesse, qu’on lui en donne une cuillère à soupe et le malade, s’il n’a pas chargé son corps d’autres médicaments, reviendra bientôt à lui, le pouls recommencera battre et même si la fièvre était très haute, il ira bientôt mieux. 3

1 La liqueur guérit aussi le cancer, les petites véroles anciennes, les verrues et les mains crevasses. Si une blessure est vieille ou purulente ou si elle présente des excroissances, bien laver avec du vin blanc, puis recouvrir d’une compresse imprégnée. La liqueur guérit les enflures et les douleurs empêche les excroissances et la blessure commence se cicatriser.

32 Elle guérit sans risque toutes les blessures, qu’elles soient par contusions ou ouvertes, si on les humecte souvent. On prend un linge, on le trempe dedans et on recouvre la blessure. La liqueur chasse la douleur en peu de temps, empêche l’inflammation et l’infection et guérit aussi les vieilles blessures profondes causées par arme feu. Il faut faire couler la liqueur dedans et il n’est pas indispensable de la nettoyer auparavant. En renouvelant souvent la compresse humecte, la cicatrisation se fera en peu de temps.

33 Elle fait disparaître toutes les cicatrices, même si elles sont anciennes, qu’elles soient de coupure ou de blessures, pourvu qu’on les humecte au moins 40 fois. Toutes les blessures qui auront t soignes avec cette liqueur ne laissent pas de cicatrices.

34 Elle guérit radicalement les fistules même si elles paraissent incurables et quel que soit leur âge.

35 Elle guérit toutes les brûlures, qu’elles soient par le feu, l’eau bouillante ou la graisse, pourvu qu’on les humecte souvent. Il ne s’y forme aucune cloque, l’inflammation est écartée, même les cloques avec du pus sont guéries.

36 Elle est efficace contre les bosses et les bleus, qu’ils viennent de heurts ou de coups. 37 Si quelqu’un a perdu l’appétit, elle le lui rendra.

38 Les couleurs perdues par l’anémie grave seront retrouves si on prend de la liqueur, le matin, un certain temps. Elle nettoie le sang, en forme du nouveau, et active la circulation.

39 Les douleurs rhumatismales dans les membres, disparaissent si on la prend matin et soir et si on en met en compresses sur les endroits douloureux.

40 Les gelures aux pieds et aux mains seront guéries, même s’il existe des plaies ouvertes. Il faut appliquer des compresses, aussi souvent que possible, mais essentiellement la nuit.

41 Sur les cors, il faut mettre un petit tampon imbibé et le maintenir, toujours humide, l’endroit douloureux. Les cors tombent seuls au bout de 3 jours ou on peut les arracher sans douleur.

42 Elle guérit aussi les morsures de chiens furieux et d’autres bêtes, car elle annihile tous les poisons, quand on en boit. Il faut aussi faire des compresses sur la blessure.

43 Pour la peste et les autres maladies contagieuses, il faut en prendre de nombreuses fois, car elle guérit les bubons et les ulcères pesteux, même si on les a déjà dans le cou.

44 Celui qui dort mal en prendra avant de se coucher. Les insomnies nerveuses sont soignes avec une compresse humecte avec de la liqueur dilue, pose sur le cœur.

45 Un homme ivre est dessaoulé sur le champ, si on lui en fait boire deux cuillères à soupe.

46 Qui prend cette liqueur matin et soir, n’a besoin d’aucune autre médecine, car elle fortifie le corps rafraîchit les nerfs et le sang, empêche le tremblement des mains et des jambes. En bref, elle s’oppose toutes les maladies, le corps reste vigoureux et le visage jeune et beau.

Important: Toutes les doses indiques doivent être dilues dans de l’eau ou de la tisane.

Les paragraphes ci-dessus du vieux manuscrit montrent bien la merveilleuse vertu curative de ce mélange de simples. On peut dire, juste titre, qu’il n’y a pas une maladie que la préparation ne puisse guérir. Au minimum elle est la base de tout traitement.

UTILISATION

Usage interne: A titre prophylactique, prendre selon ce qui est dit dans le vieux manuscrit, une cuillère thé de liqueur diluée, matin et soir. Pour les indispositions quelles qu’elles soient, prendre trois cuillères à thé diluées. Pour les maladies graves, prendre par jour deux à trois cuillères à soupe comme suit: diluer chaque cuillère dans 1/8 de litre de tisane. Prendre cette préparation à moiti une demi-heure avant et moiti une demi-heure après chacun des repas.

Compresses de Liqueur du Suédois: Selon l’endroit, on prend un morceau d’ouate, de coton ou d’ouate de cellulose, on le mouille avec la liqueur et on le pose sur l’endroit traiter, qu’on a auparavant enduit de saindoux ou de pommade de souci. On couvre avec une feuille de plastique afin de ne pas tacher le linge et on tient en place avec un linge ou une bande élastique.

Selon la maladie on laisse agir la compresse 2 à 4 heures; si le patient supporte, on peut la laisser toute la nuit. Poudrer la partie traite après avoir enlevé la compresse. Si, chez des personnes à peau sensible, des irritations se manifestaient malgré ces précautions, laisser agir la compresse moins longtemps et interrompre le traitement un certain temps. Les personnes, qui sont allergiques, ne mettront pas de plastique, mais seulement un linge. En aucun cas il ne faut omettre l’ap


plication de graisse ou de pommade sur la peau. En cas d’éruption irritante, traiter avec de la pommade de souci.


62 vues

6 rue de la Ménetrie

85330 Noirmoutier-en-l’île

02 14 00 19 90

Nathalie Derval

Date de dernière mise à jour du site

Jeudi 27 Juin 2019

Du lundi au samedi de 9h00 à 19h00

Thérapeute en bien-être à Noirmoutier (Vendée 85)