6 rue de la Ménetrie

85330 Noirmoutier-en-l’île

02 14 00 19 90

Nathalie Derval

Date de dernière mise à jour du site

Jeudi 27 Juin 2019

Du lundi au samedi de 9h00 à 19h00

Thérapeute en bien-être à Noirmoutier (Vendée 85)

LES BIENFAITS DE LA RÉFLEXOLOGIE CHEZ LA FEMME ENCEINTE



La grossesse s’accompagne de modifications importantes de l’organisme, que ce soit sur le plan physique, physiologique ou sur le plan psychique. La femme enceinte peut être traversée par des angoisses et des idées négatives, notamment du fait des désagréments du début de grossesse : nausées, fatigue, elle peut se sentir vulnérable, fragile, anxieuse…

Au cours de sa grossesse, elle peut rencontrer d’autres petites gênes comme : trouble de sommeil, trouble de circulation, trouble digestif, constipation, trouble urinaire, tension nerveuse, et subir des tensions d’ordre musculo-squelettique (douleur au dos).

Les bienfaits de la réflexologie palmaire et plantaire sont nombreux. Les soins relaxants par la réflexologie vont :

  • Relaxer, le stress étant à l’origine de nombreux dysfonctionnements physiques et psychiques.

  • Réguler le système nerveux et hormonal, détendre l’axe du stress.

  • Déceler, localiser et éliminer les dépôts formés par des cristaux d’acide urique ou autre toxine.

  • Activer la circulation sanguine et lymphatique.

  • Prévenir, soulager, voire éliminer un grand nombre de troubles et favoriser l’homéostasie interne du métabolisme.

La femme enceinte est considérée comme « sujet fragile » vu son état de grossesse qui modifie le fonctionnement du métabolisme nécessitant une adaptation permanente suite à l’évolution de cet état.

Il est fort déconseillé de pratiquer la réflexologie les premiers trois mois de la grossesse et le dernier mois de la grossesse. Contre-indication : grossesse dite pathologique.

La relaxation par la réflexologie sera plus efficace que la stimulation, le réflexologue ne « stimule » pas les zones réflexes d’une femme enceinte, il peut lui procurer des soins relaxants qui vont agir sur le système nerveux. Le réflexologue évitera de travailler les zones réflexes en rapport à la cavité pelvienne et aux organes génitaux (ovaires et utérus). La femme enceinte a un métabolisme déjà en stimulation. Le réflexologue prend en compte cet état de grossesse qui est en lui-même déjà un état de stimulation organique.

La relaxation palmaire ou plantaire apportera le relâchement nécessaire des structures anatomiques (musculaire, tissulaire, articulaire…) et permettra une meilleure vascularisation, circulations sanguine et lymphatique.

Puis, selon le cas et les symptômes (digestif, tensions musculaires ou tensions psyché), le réflexologue sélectionnera 3 zones réflexes en rapport à la problématique du sujet, malaxera ces correspondances quelques minutes, et terminera avec la trajectoire glandes surrénales/reins/uretère/vessie – qui est la voie d’évacuation.