top of page

Pourquoi faire une constellation familiale ?


Une histoire transgénérationnelle


Chacun de nous est un être complexe porteur d’une histoire multiple non moins complexe.

Nous ne devrions jamais oublier que nous sommes en lien étroit avec les nombreux ancêtres qui nous ont précédés. Cette histoire transgénérationnelle qui nous renvoie aux origines ne nous dédouane pas de notre responsabilité face à nos actes mais il est admis que les raisons d’agir tel que nous le faisons nous échappent parfois. Il y a en effet dans nos positionnements, dans nos arbitrages les plus importants, dans nos traits de caractère, dans nos errements au cours d’une vie, une part inconsciente de reproduction de nos schémas transgénérationnels. Ainsi les traumatismes vécus par nos ancêtres, les secrets familiaux, trouvent une traduction dans nos actes sans que le plus souvent nous nous en rendions compte. Un héritage psychologique qui peut peser lourd, nous ralentir, nous bloquer, nous empêcher d’avancer sereinement dans la vie. Il y a même une forte probabilité que nous le transmettons aux générations suivantes. Interrompre le cycle de nos reproductions mentales et de nos dynamiques inconscientes est possible. Certains entament un travail psychanalytique. C’est en général très long, parfois coûteux et cela dissuade ceux qui ne se sentent pas en capacité de mener ce travail au long cours. De plus en plus de personnes se tournent ainsi vers les constellations familiales.



La constellation familiale, qu’est-ce que c’est ?

Cette thérapie brève a été développée par Bert Hellinger dans les années 90.

Bert Hellinger quitte l’Allemagne en 1945 pour l’Afrique du Sud. Envoyé comme missionnaire, il fait une véritable immersion dans la culture Zoulou. Cela aura un impact sur l’ensemble de ses travaux. Il s’intéresse notamment au culte des ancêtres.  Chez les Zoulous, on doit s’assurer que ceux qui sont passés dans l’autre monde soient bien, condition essentielle pour que les vivants soient bien eux-mêmes. Cette question le taraude d’autant plus qu’il comprend assez vite que les générations allemandes d’après-guerre seront lourdes de la culpabilité de leurs aînés qui, très nombreux, ont suivi la folie meurtrière du régime nazi.

Formé à la psychanalyse et aux psychothérapies diverses, Bert Hellinger a emprunté de nombreux chemins pour affiner sa propre thérapie. Analyse transactionnelle, Programmation neurolinguistique (PNL), hypnothérapie ou encore thérapie primale, ses différentes explorations l’ont conduit à la conviction que les états émotionnels de ses patients ne pouvaient résulter que de leur seul vécu. Il finit par développer les constellations familiales et systémiques qui prennent leur essor à partir des années 90.


Systémique, ça veut dire quoi ?

Systémique, car la famille constitue un système. Les constellations familiales témoignent de la manière dont nous sommes inconsciemment liés à nos groupes de référence, à commencer par notre famille. Par le biais de représentations mentales, les constellations nous invitent à reconnaître à travers nos parents, les souffrances vécues, celles qu’en conséquence nous avons pu infliger. Car nos sentiments, nos comportements et nos symptômes ne sont pas dus seulement à notre histoire personnelle, mais ils trouvent parfois leur origine dans une loyauté́ familiale inconsciente. Une constellation familiale nous permet ainsi d’identifier et de défaire les nœuds émotionnels qui sont en jeu dans notre système familial.


Pourquoi faire une constellation familiale ?

Le premier but d’une constellation familiale est évidemment d’aller mieux, c’est le principe fard de n’importe quelle méthode thérapeutique. Le principe est d’atteindre l’apaisement en remettant de l’ordre où règne le désordre.  Il s’agit donc de retrouver sa place dans un système restauré en se débarrassant des fardeaux familiaux qui influencent négativement notre quotidien. En rétablissant l’ordre dans le système familial, on résout le dysfonctionnement émotionnel à l’origine de la difficulté qui nous parasite et occasionne de la souffrance.

Il s’agira pour certains d’interrompre les cycles de reproduction de certains schémas qui nous font répéter les mêmes erreurs inscrites dans des dynamiques familiales figées dans leur caractère délétère.

La finalité peut être aussi d’améliorer sa relation de couple, son rapport avec son ou ses enfants, d’amorcer un changement radical dans sa vie (une nouvelle activité professionnelle, un nouveau poste, un déménagement, etc.), mais cela peut aider également pour gérer un conflit, un deuil, une naissance, un problème de dépendance. Autant dire qu’il existe mille raisons valables de participer à une constellation familiale.

Il ne s’agira pas d’éliminer un symptôme mais d’aider à reprendre sa place dans un système en tenant compte des non-dits, des tabous de ceux qui nous ont précédés.


Comment se déroule une constellation familiale ?

Une constellation familiale systémique se déroule en général avec un groupe de personnes. Le praticien en constellation (ou « constellateur ») interroge son « client », appelé également le « constellant », c'est-à-dire la personne qui fait sa constellation, pour qu’il formule précisément sa demande, sa problématique. Qu’est-ce qui le gêne ? De quoi souhaite-t-il se libérer aujourd’hui ? Il décrit également avec objectivité son histoire familiale et les événements marquants qui la caractérisent.

Cet échange doit être succinct et factuel pour ne pas influencer ni l’animateur, ni le reste du groupe qu’on appelle alors, les représentants. Parmi ces représentants, « le client » en choisit un qui le représente lui-même, et les autres qui « incarnent » d’autres membres de son « système » (père, mère, frère, sœur…). « Le client » les place ensuite avec précaution et respect dans l’espace de la pièce où se déroule la constellation. On peut parler à certains égards, d’un jeu de rôles.

Pleine conscience et résonance morphique

Ce qui est intéressant en groupe, c’est que les participants en position de représentants, peuvent à leur tour éprouver des émotions, des symptômes physiques voire ressentir l’émotion de l’identité qui lui a été attribuée et se mettre en mouvement dans une configuration qui semble appartenir au système familial du client. On explique cela par la résonance morphique entre les êtres vivants qui s’appuie sur la pleine conscience des participants. C’est un travail profondément émotionnel, qui nous invite de facto à couper avec le mental qui restreint beaucoup notre écoute et provoque souvent de nombreux blocages.


Le rôle du praticien en constellation

L’animateur se saisit alors des émotions, des sensations corporelles, des mises en mouvement pour identifier la voie à explorer, puisque la scène lui délivre des informations qu’il va utiliser pour conduire à une résolution. Doit-il explorer la lignée maternelle, paternelle, la relation au frère ou à la sœur ? L’animateur intervient pour transposer ce qu’il voit dans cet espace, en phrases courtes et faciles à saisir par chaque représentant. C’est aux représentants eux-mêmes qui sont dans l’émotion, qui « éprouvent » le processus de la constellation de se déplacer pour aller vers un scénario familial plus apaisé, c'est-à-dire vers une résolution.

En parallèle, le « client », la personne « constellante » prend acte de ce qui se passe, des informations qui émergent et se connecte au processus émotionnel de la constellation en mouvement devant lui pour se forger une nouvelle représentation de son système familial.

Il n’y a pas de vérité énoncée, c’est une approche phénoménologique, en ce sens que c’est une méthode descriptive des éléments observables.





Constellation en séance individuelle

Les conditions d’une constellation en groupe peuvent être dérangeantes pour quelqu’un qui ne souhaite pas se répandre devant les autres, même si chacun s’engage à la confidentialité.

Elle peut donc être pratiquée dans le cadre d’une séance individuelle pour un « client » qui ne souhaite pas travailler en groupe. Les représentants sont alors remplacés par des figurines ou d’autres objets placés au sol. Ces objets recevront symboliquement la charge émotionnelle des personnes concernées.

Le déroulement est sensiblement le même avec des questions courtes en début de séance. Puis interviennent les figurines (qui peuvent être des bouts de papiers, des objets, des petits personnages playmobil, des poupées russes, voire des coussins…) et qui joueront le même rôle que les représentants, en séance de groupe.


Les effets des constellations familiales

La thérapie des constellations familiales n’est pas une approche fondée sur des preuves et certains lui dénient d’ailleurs le qualificatif de thérapie. On ne parle d’ailleurs pas de thérapeute mais de praticien en constellation. Cela n’en reste pas moins un processus thérapeutique mais la nature expérientielle des constellations oblige à se tourner du côté des témoignages de ceux qui y ont participé pour mesurer complètement ses effets sur les participants. Ils abondent dans le registre des réactions émotionnelles surprenantes. Une expérience souvent forte qui étonne en effet les participants. Nombreuses sont les personnes qui déclarent y avoir acquis aisément une compréhension de leur fonctionnement dans le schéma familial et avoir significativement gagné en clarté concernant leurs « mécanismes ». Sa brièveté, car il n’est pas nécessaire d’en faire beaucoup pour avancer, participe vraisemblablement de son succès. Certains la qualifient d’expérience puissante. Il n’est donc pas étonnant de voir les constellations gagner en popularité un peu partout dans le monde.Une histoire transgénérationnelle

Chacun de nous est un être complexe porteur d’une histoire multiple non moins complexe.

Nous ne devrions jamais oublier que nous sommes en lien étroit avec les nombreux ancêtres qui nous ont précédés. Cette histoire transgénérationnelle qui nous renvoie aux origines ne nous dédouane pas de notre responsabilité face à nos actes mais il est admis que les raisons d’agir tel que nous le faisons nous échappent parfois. Il y a en effet dans nos positionnements, dans nos arbitrages les plus importants, dans nos traits de caractère, dans nos errements au cours d’une vie, une part inconsciente de reproduction de nos schémas transgénérationnels.

Ainsi les traumatismes vécus par nos ancêtres, les secrets familiaux, trouvent une traduction dans nos actes sans que le plus souvent nous nous en rendions compte. Un héritage psychologique qui peut peser lourd, nous ralentir, nous bloquer, nous empêcher d’avancer sereinement dans la vie. Il y a même une forte probabilité que nous le transmettons aux générations suivantes. Interrompre le cycle de nos reproductions mentales et de nos dynamiques inconscientes est possible. Certains entament un travail psychanalytique. C’est en général très long, parfois coûteux et cela dissuade ceux qui ne se sentent pas en capacité de mener ce travail au long cours. De plus en plus de personnes se tournent ainsi vers les constellations familiales.


43 vues0 commentaire

Comments


bottom of page